Questions fréquentes

Sommes-nous tous réceptifs à l'hypnose ?

A priori oui. Seulement, certaines personnes se montrent bien plus résistantes que d'autres, rendant difficile l'assimilation des suggestions. 

Comment vais-je me sentir pendant la séance ?

Vous vous sentirez de plus en plus détendu, de plus en plus relâché. Un peu comme si vous vous écartiez progressivement de vos tensions et de vos préoccupations. Le praticien utilise des techniques de relaxation tout au long de la séance, pour vous permettre de ressentir un "lâcher-prise". Au réveil, vous ressentirez un état de plénitude et de zénitude. Puis quelques minutes vous suffiront pour retrouver un état d'éveil ordinaire. La détente quant à elle, restera en vous et augmentera de séance en séance. 

Quelle attitude dois-je avoir pendant la séance ?

Soyez simplement à l'écoute de votre corps. Prêtez une attention particulière à ce que dit le praticien, car il vous guidera et vous accompagnera en douceur vers un état de détente agréable. Et si vous sentez que vous décrochez peu à peu de ce qu'il dit, permettez-vous simplement et naturellement de lâcher prise. Et si vos songes devaient vous porter vers des pensées désagréables, raccrochez-vous à nouveau aux mots et au timbre de voix de l'hypnothérapeute, jusqu'à pouvoir repartir dans vos pensées plus sereinement.

Puis-je me faire manipuler ?

Absolument pas. Contrairement aux hypnoses effectuée en "music hall" (lors de spectacles), l'hypnothérapie fait appel à la douceur et à la délicatesse. Elle permet au patient de rentrer et de sortir de l'état hypnotique par la relaxation et la détente. Et lorsqu'il est en transe, le patient se retrouve dans ce que l'on appelle un "état de conscience modifié". C'est-à-dire dans un état mental différent de celui d'éveil ordinaire. Un peu comme lorsque nous conduisons et que nous nous interrogeons sur ce qui s'est passé pendant un laps de temps. Ou comme lorsque nous fixons un point (sur le quai d'une gare, au travail, dans un jardin, chez nous, (...)) et que nous avons le sentiment d'être "là sans être là". Et une des choses qu'il est également important de savoir concernant le déroulement des séances, c'est que le patient peut à tout moment choisir de revenir à lui  s'il ne souhaite plus participer.  

Est-ce que je vais me souvenir de la séance ?

La plupart des personnes se souviennent de ce qui a été dit pendant la séance. Il arrive pour autant que certaines d'entre-elles ne se souviennent que d'une partie, ou ne se souviennent pas du tout de ce qui leur a été suggéré. Il n'y a rien d'alarmant à cela, il s'agit simplement d'une transe profonde. 

Dans combien de temps les changements vont-ils se produire en moi ?

Chaque patient dispose d'un terrain psychologique, physique et social différent. La problématique, la sensibilité et la profondeur du trouble vont jouer un rôle déterminant ici. En règle générale, les patients ressentent les résultats de leur investissement rapidement. Nos croyances déterminent pour beaucoup l'évolution de notre état.

Vous avez dit croyances ?

Une croyance est une perception subjective, propre à chacun, de ce que nous croyons être vrai et logique en fonction de nos expériences. Une croyance peut être positive (être persuadé de savoir bien dessiner, d'être doué pour prendre la parole en public) ou limitante (être persuadé d'être maladroit(e), égoïste). Elles déterminent en outre ce qu'une personne pense savoir sur elle-même, sur ceux qui l'entourent et sur le monde dans lequel elle évolue. Les croyances vont également avoir une incidence directe sur nos comportements et nos capacités. Une citation de Mark Twain (écrivain américain - 1835 / 1910) peut illustrer tout cela d'une belle façon : "Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait".